Déc 3, 2015
2 heures
Moyen

Pour 90% des gens internet c’est Facebook, Youtube, Google ou Bing, mais il y a aussi toutes les données auxquelles tous les utilisateurs ne peuvent accéder (base données, FTP, réseau d’entreprise, etc.) que certains appellent le Deep web ou web caché. Darknet c’est encore autre chose.


Darknet est une collection des pages non-indexées, ce qui signifie que vous n’allez pas pouvoir les trouver via les moteurs de recherche et vous ne pouvez pas non plus y accéder avec un navigateur web comme Chrome puisque elles se terminent en .onion.

On peut décrire le Darknet comme un sous-ensemble d’Internet qui permet de communiquer et d’échanger de façon anonyme. On y accède par des logiciels spéciales. Tor est le plus connu d’entre eux.

Une estimation récente a conclu qu’il y a plus 600 téraoctets de données dans le Darknet.

Plus généralement, le Darknet peut être utilisé pour décrire tout type de sites non-commerciaux sur Internet, ou pour référer à toutes les technologies et communications web « underground », plus communément associés
avec les activités illégales.

1) Qu’est-ce qu’on trouve dans le Darknet ?

Ce qui frappe en premier c’est la quantité de contenus illégaux. On compte environ un tiers de porno ( dont une bonne partie de pédopornographie et d’autres trucs louches), un autre tiers de contenu illégal (culture de drogue, négationnisme, numéro de carte bancaire, comment faire un petit engin explosif, etc.) et un dernier tiers de sites inclassables.

darknet

Un site de vente de la drogue au darknet

Dans cette catégorie, on trouve des sites contre l’exploitation animale avec des emplacement de ferme a fourrure, des sites ou l’on peut télécharger des livres interdits ( de Mein Kampf à des ouvrages pour réussir son suicide).

darknet-vente-drogue

Un véritable site de la drogue au darknet

Dans le darknet, dés le premier jour, j’ai pu trouver un site effroyable qui vous donne la possibilité de commanditer un meurtre, un passage à tabac ou la pose d’une bombe.

Les prix sont vAriables en fonction de la cible. Sachez donc qu’il vous en coûtera 45000 dollars pour faire abattre votre voisin ou 18000 dollars pour défigurer votre ex.

commanditer-meurtre-darknet

Site commanditer un meurtre dans le darknet

Sur ce site par exemple, vous pouvez louer les services d’un hacker pour connaitre le mot de passe Facebook de votre ex. Ou pour 200 euros, vous pouvez paralyser le site de votre concurrent ou encore le faire passer pour un pédophilie au yeux de la police.

pirater-facebook-darknet

Site pour louer les services d’un hacker dans le darknet

Personne ne peux nier que beaucoup de ces sites sont sans doute faits pour des escroqueries, des canulars, ou tout simplement des pièges destinés à attraper les gens qui achètent des produits illégaux.

Cependant, en se demandant comment ces sites de criminels pouvaient fonctionner, j’ai découvert le concept d’escrow. Il s’agit d’intermédiaires entre acheteur/vendeur ou commanditaire/exécutant. Les transactions sont payées en Bitcoin et ceux qui proposent un service ne sont payés par l’escrow que lorsque le demandeur donne le feu vert. Bien sûr la plupart du temps l’intermédiaire prend une petite part du gâteau.

2) Le bon coté du Darknet

Après avoir vu tout ce que le darknet avaient à offrir de pire, je me suis mis à chercher ce qu’ils avaient à offrir de meilleur. J’ai trouvé par exemple des blogs sur la liberté d’expression ou sur la promotion de la cryptographie, des photos de la situation en Ukraine, des documents sur le régime syrien ou sur la guerre en Afghanistan, des blogs contre le régime chinois, etc.

3) Comment accéder au Darknet ?

Attention: Pour des raisons de sécurité, l’utilisation d’un VPN est primordiale lors de la navigation sur le Darknet. Je vous recommande d'installer le VPN HideMyAss parce qu'il assure la confidentialité et l'intégrité des données transmises entre votre ordinateur et le darknet.

3.1) Télécharger le navigateur web TOR:

Pour accéder au Darknet, commencez par télécharger et installer le logiciel Tor.

Tor Browser est en fait un navigateur web spéciale qui intègre nativement le protocole Tor et qui vous permet d’accéder à ces pages cachées. Tor fait transiter le trafic par plusieurs couches de telle façon qu’on ne puisse plus, à la sortie, en déterminer l’origine. En d’autres termes, une fois passée les portes du Darknet, votre adresse IP ne peut plus être identifiée.

Pour savoir comment installer Tor sur votre machine, je vous invite à voir cet tutoriel: c’est quoi TOR et comment bien l’utiliser ?

3.2) Trouver une liste des sites Darknet

Après avoir installer TOR, il suffit de rechercher quelques adresses utiles avec une extension .onion. Vous devez connaître les adresses auxquelles vous souhaitez vous connecter et elles ne sont pas du genre silkroad.onion, ça serait trop facile. Il vous faut donc trouver un annuaire.

Par exemple, voici une sorte de Wikipédia (hidden wiki) avec des sites classés selon leurs catégories :  zqktlwi4fecvo6ri.onion/wiki/index.php/Main_Page

 Et si vous souhaitez accéder au darknet avec votre smartphone Android alors je vous invite à lire le tutoriel suivant: comment accéder au darknet avec son téléphone Android ?

4) Liste des sites pour explorer le darknet

Pour explorer le darknet, il faut avoir sous la main une liste des sites valide. Et parce que ce n’est pas aussi facile que sur Google, il est très difficile d’y aller à l’aveugle. Mais comme je suis sympa, je vais vous faciliter la tâche et je vous donne la liste des sites web que j’ai utilisé pour découvrir le darknet.

Cette liste est plutôt bien fait. Il suffit de choisir un lien qui vous intéresse parmi la liste proposée et de le taper dans votre navigateur Tor.

  • Hidden wiki: http://zqktlwi4fecvo6ri.onion/wiki/index.php/Main_Page
  • Annuaire des liens : http://torlinkbgs6aabns.onion
  • Moteur de recherche grams: http://grams7enufi7jmdl.onion
  • Vente des mobiles débloqués: http://mobil7rab6nuf7vx.onion
  • Location des services d’un hacker: http://2ogmrlfzdthnwkez.onion

Et ce n’est pas tout ! je partage avec vous cinq moteurs de recherche pour bien explorer le darknet.

5) Autres logiciels darknets

Dans cet article, je vous ai parlé seulement du Tor parce qu’il rassemblent de très vastes communautés. Les autres sont beaucoup plus confidentiels. Sachez cependant qu’il existe d’autres logiciels darknets différents. Les principaux sont :

  • I2P : un réseau anonyme qui ressemble plus à Tor qu’aux autres logiciels darknet. Il permet d’avoir accès à des sites cachés (les eepSites équivalents des  hidden services de Tor) et de se connecter de manière anonyme au réseau Internet. Il permet également l’échange de fichiers, téléchargement des torrent en étant anonyme, l’édition de blogs et une messagerie anonyme.
  • Freenet:  il utilise un réseau entièrement décentralisé et crypté où tous les utilisateurs restent anonymes. Il permet de publier des documents (pages web, PDF, images, vidéos…) de manière anonyme et résistante à la censure.
  • GNUnet: c’est un réseau P2P chiffré donc anonyme proposé par le projet GNU. Il est essentiellement utilisé pour le partage de fichiers. Il est résistant à la censure.

6) Accéder au darknet est-il légal ?

Il faut savoir que l’utilisation de TOR est totalement légal, ce qui est illégal, c’est uniquement ce que l’on y fait, comme pour les logiciels de partage en peer to peer.

TOR permet aux journalistes de s’exprimer librement dans le Darknet et de protéger leur vie privée. Il permet aussi de contourner le blocage de certains sites. Néanmoins, il a été rapidement détourné de son objectif premier et est devenu le support de nombreuses activités illégale comme la pédopornographie, le trafic de drogue, d’armes ou de contrefaçons via des sites de marché noir.

Conclusion

Oui, les logiciels darknet peuvent être utilisés pour faire le bien ou le mal. C’est valable à n’importe quelle technologie de communication, et je ne pense pas qu’il faille blâmer la technologie elle-même.

A mon avis, darknet n’est pas un réseau obscure destiné aux activités illégales (telles que par exemple le cybercrime, l’atteinte au droit d’auteur, etc.). Il peut être utilisé comme un outil permettant de telles utilisations mais ne se limite pas à ceci, il est important de bien le comprendre. Le darknet est un réseau au service de la liberté d’expression et de la lutte contre la surveillance et la censure des puissants.