Quels sont les risques de l’informatique ?

risques informatique
risques informatique

Dernière mise à jour : 23 mai 2024

L’informatique est un outil incontournable dans notre société actuelle, avec sa capacité de calcul et son évolutivité, il est en mesure de réaliser tout type de travail de manière rapide et efficace. Cependant, différents risques liés à l’informatique et aux nouvelles technologies exposent les entreprises et les particuliers.

Selon une étude de PwC, 62% des répondants français déclarent avoir connu au moins un incident de sécurité informatique en 2012, et 27% des dirigeants interrogés en France affirment avoir connu plus de 10 incidents de sécurité l’année précédente.

Quels sont exactement  les risques de l’informatique ?

Il existe différents types de risques liés à l’informatique, voici les principaux :

  • Les crashs informatiques : Un crash disque peut survenir à tous moments ! En effet, on ne peut pas garantir la durée de vie du matériel. Lorsqu’un crash disque se produit, dans 90% des cas, c’est l’ensemble des données de l’entreprise qui sont perdues.
  • Les supports de sauvegarde traditionnels : Les supports de sauvegarde traditionnels, tels que les disques durs externes, les CD-ROM ou les clés USB, sont fragiles et peuvent ne pas garantir la récupération des données en cas de perte.
  • Les erreurs de manipulation : L’erreur est humaine. Une ligne de commande suffit à effacer irrémédiablement le contenu d’un disque dur entier ! En effet, les erreurs de manipulations représentent 19% des pertes de données.
  • Le piratage informatique : Dans le domaine de la cybercriminalité tout est possible, du simple piratage où le pirate va supprimer la base de données de l’entreprise, par jeu pour se prouver qu’il peut pirater, à l’espionnage industriel savoir ce que fait son concurrent.

Quels sont les autres risques liés à l’informatique ?

Voici quelques autres risques liés à l’informatique :

  • Les virus informatiques : Les virus peuvent être transmis par le biais de fichiers téléchargés, de courriels ou de sites Web infectés, et peuvent causer des dommages importants aux systèmes informatiques, tels que la suppression de données ou le blocage de l’accès aux fichiers.
  • Les attaques par déni de service (DoS) : Ces attaques visent à rendre un site Web ou un service en ligne indisponible en surchargeant les serveurs avec des requêtes.
  • Les fuites de données :  peuvent être causées par des erreurs de sécurité, des employés malveillants ou des attaques de hackers, et peuvent entraîner la divulgation de données sensibles ou confidentielles.
  • Les ransomwares : Ces logiciels malveillants bloquent l’accès à des fichiers ou des systèmes informatiques jusqu’à ce qu’une rançon soit payée.
  • Les erreurs de configuration : Des erreurs de configuration peuvent exposer des données sensibles ou rendre un système informatique vulnérable aux attaques.

Quelles sont les solutions ?

La protection à 100% n’existe pas. Cependant, il est important pour les entreprises de prendre en compte ces risques et de mettre en place des mesures de sécurité pour les prévenir.
Les responsables de l’établissement doivent veiller à protéger efficacement les activités contre les risques mentionnés précédemment.

Il convient en premier lieu d’instaurer des mesures préventives adéquates, destinées à réduire au minimum la probabilité d’une apparition de ces problèmes.
Au nombre de ces mesures figurent:

  • Mettre en place des sauvegardes régulières et sur des supports de stockage sécurisés : Les sauvegardes permettent de protéger les données de l’entreprise en cas de crash informatique ou de perte de données.
  • Former les employés à la sécurité informatique : La sensibilisation des employés aux bonnes pratiques de sécurité informatique peut aider à réduire les risques liés aux erreurs de manipulation et aux comportements non sécurisés.
  • Utiliser des logiciels de sécurité : Des logiciels de sécurité tels que les antivirus et les pare-feux peuvent protéger les systèmes informatiques contre les virus et les attaques par déni de service.
  • Configurer les systèmes de manière sécurisée : Une mauvaise configuration des systèmes peut rendre l’entreprise vulnérable aux attaques. Il est important de veiller à configurer correctement les paramètres de sécurité pour protéger les données de l’entreprise.
  • Utiliser des mots de passe forts et uniques : Des mots de passe forts et uniques sont essentiels pour protéger les comptes de l’entreprise contre les piratages.

Enfin, une politique informatique complète devrait également inclure une assurance contre les pertes liées aux fraudes des employés, aux coûts de remplacement des données et à la destruction de logiciels ou de matériel.

En mettant en place ces mesures de sécurité, les entreprises peuvent minimiser les risques liés à l’informatique et protéger leurs données et leur activité.