Ahmed EL JAOUARI
Avr 16, 2018
3 minutes
Facile

Les sites internet en savent beaucoup plus que ce que vous pensez sur votre comportement en-ligne.


Voici quelques faits méconnus des internautes : les trackers qui collectent des données sur le comportement des internautes sont actifs sur au moins 79% des sites web. De nombreux trackers collectent des données pour créer un profil le plus détaillé possible de l’utilisateur, ces données sont ensuite vendues, achetées et utilisées par les publicitaires pour cibler les individus avec un flux continu de publicités.

Lors de cette collecte de données, les trackers peuvent gagner accès à des informations très personnelles, et non pas seulement les habitudes de navigation ou les préférences de shopping mais aussi des informations sur la situation financière, l’orientation sexuelle, la santé, les orientations politiques ou religieuses. En fait, le web tracking est devenu si envahissant que près de 10% des sites envoient les données collectées à 10 ou plus entreprises. De même 15% de toutes les pages chargées sur internet sont surveillés par 10 trackers ou plus.

Et plus d’informations sont collectées par les trackers sur les habitudes de navigation des internautes, souvent à leur insu, plus les données peuvent être utilisées pour les manipuler. Les consommateurs deviennent alors une proie dans cet univers numérique. Ils sont alors confrontés à de nombreuses menaces comme : le vol d’identité, les arnaques en ligne, la propagation des fake news, la surveillance à l’éthique douteuse et d’autres comportements malveillants.

Le résultat est que des données personnelles vous sont arrachées à chaque fois que vous visitez un site en échange de contenu “gratuit”, une transaction déséquilibrée mettant votre intimité et votre sécurité en danger. Il semble clair que toutes les lois et régulations ne seront jamais capables de protéger pleinement les individus de la collecte de données, en effet les entreprises mettent en œuvre des procédés de plus en plus sophistiqués pour rassembler des informations.

Un exemple parlant illustre parfaitement cette tendance avec l’annonce de Google (mai 2017) de lier des milliards de transaction en cartes de crédits avec le comportement en ligne de ces utilisateurs, utilisateurs qui sont déjà significativement surveillés par Google grâce à leur nombreux services : Youtube, Gmail, Google Maps etc…

Cependant les internautes peuvent prendre quelques initiatives simples pour protéger leur intimité comme :

  • Surveiller qui a accès à vos activités de navigation. Vous pouvez télécharger une extension comme Ghostery pour navigateur qui vous aidera à contrôler tous les sites qui traquent votre activité et de bloquer les sites pour lesquels vous ne souhaitez pas qu’ils aient accès à vos données.

 

  • Utiliser des moteurs de recherche qui ne traquent pas vos informations personnelles comme DuckDuckGo ou Cliqz

 

Ces actions sont un bon début pour regagner le contrôle de ces données personnelles, mais les consommateurs ont besoin de la coopération des sites web pour que les interactions en ligne soient plus équitables. Les sites web doivent être plus transparents au sujet du coût réel de leur contenu en-ligne.