Échapper à Hadopi : notre guide complet

Avec les confinements du printemps et de l’automne, les Français ont consommé d'avantage de contenus sur Internet. Pendant ce temps là, Hadopi n'a pas chômé. En effet, elle a envoyé des centaines d'e-mails d'avertissement et à sanctionner beaucoup d’internautes.

Comme vous le savez surement, HADOPI est une organisation qui vise à protéger les ayants droit et travaille en étroite collaboration avec tous les fournisseurs d'accès Internet sans exception pour lutter contre le piratage.

Hadopi, dans sa lutte contre le piratage, cible non seulement les pirates avérés, mais également les abonnés à Internet qui n'ont pas suffisamment sécurisé leur ordinateur ou leur box ADSL. Pour comprendre comment Hadopi fonctionne, suivez ce guide

Quels sont les risques ?

Beaucoup de gens disent que HADOPI est un «mythe» utilisé pour effrayer les consommateurs de torrent ou de streaming… C'est malheureusement une fausse idée qui pourrait vous poser des problèmes.

En effet, HADOPI à sanctionner beaucoup d’internautes et il n'est en aucun cas en train de mourir, bien au contraire ! Les sanctions pénales n'ont jamais été aussi importantes qu'en 2021.

Voici les sanctions possibles:

  • Arrêt de votre connexion Internet pendant au moins 6 mois.
  • Amendes pouvant aller jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros.
  • Peine de prison.

Comment peut-on m'identifier en cas de téléchargement illégal ?

Lorsque vous téléchargez une œuvre protégée par le droit d'auteur sur Internet, votre adresse IP est enregistrée. L'adresse IP est un numéro unique qui identifie votre ordinateur ou votre box ADSL sur le réseau Internet.

Les organismes de gestion des droits d'auteur, comme la Sacem ou la SDRM, mandatent des techniciens pour surveiller les œuvres circulant sur Internet. Ces techniciens utilisent des logiciels spéciaux pour identifier les téléchargements illégaux.

En cas de téléchargement illégal, les techniciens enregistrent l'adresse IP de l'internaute et la transmettent à la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi). Hadopi demande ensuite au fournisseur d'accès à Internet (FAI) de divulguer le nom et les coordonnées du titulaire de l'abonnement correspondant à l'adresse IP enregistrée.

Et si ce n'est pas moi le responsable ?

Il peut arriver que vous receviez un avertissement Hadopi alors que vous n'êtes pas le responsable du téléchargement illégal. Voici les cas possibles :

  • Avertissement frauduleux : Il s'agit d'une arnaque. Hadopi ne demandera jamais de payer une amende ni d'effectuer des actions spécifiques. En cas de doute, contactez le 09 69 32 90 90.
  • Usage non autorisé de votre connexion : Si un voisin ou un autre tiers utilise votre connexion Wi-Fi à des fins illégales, vous êtes tenu de sécuriser votre accès à Internet pour éviter toute condamnation pour négligence caractérisée.
  • Membre de la famille fautif : Si un membre de votre famille utilise votre box pour des échanges illégaux, vous êtes également tenu de sécuriser votre accès Internet.
  • Infection par un programme malveillant : Si un virus utilise votre PC pour des activités illégales, vous devez sécuriser votre équipement.

Comment sécuriser votre accès Internet ?

Il existe plusieurs moyens de sécuriser votre accès Internet :

  • Changez votre mot de passe Wi-Fi régulièrement.
  • Activez le chiffrement WPA2/AES sur votre routeur Wi-Fi.
  • Utilisez un logiciel de sécurité comme un antivirus ou un pare-feu.
  • Faites régulièrement des mises à jour de votre système d'exploitation et de vos logiciels.

Si vous avez pris toutes les mesures nécessaires pour sécuriser votre accès Internet et que vous recevez toujours un avertissement Hadopi, vous pouvez contester l'avertissement en envoyant un courrier recommandé à Hadopi.