Code PIN, code PUK, code IMEI, les codes de votre téléphone à connaître

Pour protéger son téléphone, mieux vaut connaître quelques codes comme votre code PIN, votre code PUK et le code IMEI .

Alors, si vous ne savez pas trop à quoi correspondent ces codes, on vous propose de faire le tour dans cet article. Ainsi, à la fin de celui-ci, vous allez devenir incollable sur le sujet et aussi connaître quelques petits détails qui peuvent clairement avoir leur importance au niveau de la sécurité de votre smartphone.

Le code PIN

Commençons par celui que vous connaissez, le code PIN ou Numéro d’Identification Personnelle. En effet, c'est parmi les codes, celui que vous allez être à même d'utiliser le plus souvent, bien que ces dernières années, il ne soit peut-être plus aussi fréquent qu’avant.

En effet, il y a plusieurs explications à cela. La première, c'est que le code PIN, c’est le code qui va permettre de déverrouiller la carte SIM de votre téléphone portable, ce qui vous permet de passer des appels ou bien d'envoyer des SMS par exemple. Composé de quatre chiffres, il vous est demandé à chaque fois que vous allumez votre téléphone portable.

Infos : par défaut, le code PIN est le 0000. Nous vous recommandons de le personnaliser lors de la première utilisation de votre téléphone car c’est le 1er code qu’essaiera un voleur après avoir dérobé votre téléphone.

D'ailleurs, attention par la même occasion à ne pas oublier ce code à force de ne pas le taper.

Que ce soit de la reconnaissance de visage, d'empreintes digitales ou bien d’un code on peut se penser à l'abri. Mais gardez quand même en tête qu'il s‘agit d'une autre sécurité à laquelle il vaut mieux avoir recours.

Évitez donc autant que possible de prendre le même code entre votre verrouillage de téléphone et le code PIN sous peine de faciliter la vie des pirates. De même, ne mettez pas de choses trop évidentes comme votre année de naissance ou bien 4 fois le chiffre 1.

Le code PUK, un système de secours pour le code PIN

Le code PUK  (« Personal Unblocking Key » ou code de déblocage) est un peu moins connu, mais si vous ne souveniez plus de votre code PIN a un moment, c’est sûrement ce code PUK que vous a alors demandé votre téléphone.

Celui-ci vous est en effet demandé après que vous ayez échoué à trois tentatives de suite de rentrer votre code PIN. La carte SIM va alors être bloquée, mais ce n'est pas définitif, heureusement pour vous.

En effet, pour s'assurer de ne pas bloquer complètement l'accès au téléphone à une personne qui aurait simplement oublié son code, il existe donc ce fameux code PUK qui est en quelque sorte un code de rattrapage.

Il est composé de 4 à 8 chiffres.

Pour le trouver, rien de bien compliqué, vous avez deux options qui s'offrent à vous. La première, c’est de retrouver le courrier qui accompagne la carte SIM quand on vous l'a donné. Vous allez trouver le code PUK systématiquement indiqué dessus.

Si vous l'avez perdu, il va falloir vous rapprocher de votre opérateur. Pour cela, rendez-vous en boutique avec votre carte d'identité. Si ce n’est pas vous le titulaire, par exemple un parent, il faudra que lui aussi se déplace avec sa carte d'identité.

Si vous ne pouvez pas vous déplacer, alors regardez cet article: Code PUK perdu : que faire ?

Attention : si vous tapez dix codes PUK faux, votre carte SIM sera définitivement bloquée et vous ne pourrez plus l’utiliser. Il est donc important de ne pas (trop) vous tromper en saisissant ce code 10 fois d'affilé.

Le code IMEI

Si le code PIN est très connu et le code PUK pas inconnu à bon nombre de gens, le code suivant ne dit souvent rien à personne. En effet, le code IMEI  ou « International Mobile Equipment Identity » est très très peu utilisé, alors qu’il est extrêmement important !

Si l’on devait vous schématiser un peu son utilité, voyez ça comme une carte d'identité de votre téléphone.

Il se compose de 16 ou 17 chiffres.

À chaque fois que votre téléphone va vouloir se connecter à un réseau mobile, il va alors le présenter.

En arrivant sur le réseau mobile de votre opérateur, celui-ci va reconnaître le code IMEI. Ainsi, il lui permettra de se connecter, d'échanger des messages, d'appeler un numéro de téléphone et même de naviguer sur le net.

Sauf que ces interactions, elles sont cachées. Et c’est ce qui explique pourquoi vous n'avez pas connaissance de ce code IMEI la plupart du temps.

Mais il y a un cas de figure particulier ou il est important de le connaître, celui du vol de portable.

En effet, si jamais vous n’arrivez pas à retrouver votre téléphone et que vous souhaitez le bloquer définitivement, vous pouvez communiquer votre code IMEI de votre opérateur après avoir déposé plainte pour qu’il le blacklist en quelque sorte.

De cette façon, ce code IMEI est aussi très intéressant quand vous achetez un téléphone d’occasion. Prenez le réflexe de vérifier si le code IMEI de ce dernier provient d'un téléphone qui a été déclaré comme volé.

Pour cela, faites mine de l’essayer et tapez directement *#06# et cherchez sur votre téléphone si le numéro qui apparaît correspond à un téléphone volé ou non. Cela vous évitera alors bien des ennuis.

Conclusion

Voilà désormais vous savez tout sur les différents codes qui sont trouvables sur un téléphone et comme vous venez de le voir en termes de sécurité c’est plutôt bien fait avec à chaque fois une connexion entre ces codes et des mesures pour éviter les soucis.

C’est d'ailleurs pour cette raison qu'il est important de connaître ses codes et au passage de ne les divulguer à personne, même à vos amis. En effet, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver et vous vous en voudrez de perdre toutes vos données.