Ahmed EL JAOUARI
Sep 13, 2019
10 minutes
Moyen

Le terme DevOps est la mise bout à bout de deux abréviations. La première, Dev, représente les 3 premières lettre du mot anglais Development (pour développement). Le deuxième, Ops, est lui l’abréviation de Operations (pour exploitation).


L’approche DevOps permet donc de réunir ces deux métiers de la DSI et de faciliter leur collaboration. Rappelons que la DSI c’est la Direction des Système d’Information, le département qui s’occupe du parc informatique de celle-ci. Elle est donc soumise à l’évolution quotidienne des besoins de ses employés. Elle se doit de se renouveler en continu pour offrir les meilleurs solutions.

L’approche DevOps permet de s’adapter au mieux aux opportunités et besoins du marché en faisant travailler en close collaboration deux équipes aux objectifs pourtant différents.

D’un côté les Dev (développeurs) censés fournir des solutions rapides et de l’autre les Ops (opérationnels) axés sur la stabilité et le bon fonctionnement des solutions.

Comprendre DevOps en moins de 3 minutes

Fonctionnement de DevOps

L’erreur commise par les entreprises qui ne mettent pas en place d’approche DevOps est de développer une solution sans qu’elle soit testée au moment de sa création. Une fois mis en place, le logiciel ou l’application est confronté à la réalité et peut parfois ne pas répondre entièrement aux besoins initiaux.

L’approche DevOps c’est donc essentiellement des batteries de tests exécutées en continu, grâce au travail main dans la main de Dev et Ops tout au long de la phase de développement.

L’équipe opérationnelle du service informatique va tester constamment l’application. Chaque nouvelle fonctionnalité va subir des tests dans des conditions proches du réel.

Comment va réagir l’application si on lui demande d’effectuer ce calcul ? Comment va-t-elle réagir si cette option est activée pendant que celle-ci ne l’est pas ? En bref, ce sont les bugs, les erreurs, les conflits… qui vont être recherchés par l’équipe Ops.

L’intégration est permanente et suit le cours des tests. Selon les anciennes méthodes plus archaïques, l’application serait lancée d’un seul coup, augmentant les risques de problèmes ici ou là.

En suivant un processus précis de tests, les développeurs peuvent évoluer pas à pas en se basant sur des parties testées auparavant par l’équipe opérationnel et validées.

Cette aide opérationnelle permet de rectifier rapidement les potentielles anomalies. S’il n’y a pas d’anomalie, la phase suivante peut être abordées.

Avantages du DevOps

Le DevOps améliore sensiblement les performances d’une équipe. Cela permet de poser des jalons vérifiés et fiables. Une phase développée, elle est testée, puis validée. La prochaine phase peut alors commencer. Si elle n’est pas validée, les corrections sont apportées jusqu’à valider la phase pour passer à la suivante.

C’est évidemment l’expérience utilisateur qui est améliorée. Les risques de bugs sont réduits pour le plus grand plaisir des utilisateurs.

C’est également une manière de tester plusieurs fonctionnalités pour sélectionner la meilleur d’après les utilisateurs. Plus besoin de tout recommencer puisque chaque point est validé l’un après l’autre.

La séparation des équipes Dev et Ops étaient initialement imaginée pour optimiser le temps de travail de chaque équipe et concentrer chacune sur une tâche définie. Il s’avère que cette séparation et, le manque de collaboration sont préjudiciables pour des raison de coût, de qualité et de temps. La tendance est donc plutôt à faire travailler ces équipes en étroite collaboration pour atténuer les conflits perpétuels et mieux satisfaire les utilisateurs.