Ahmed EL JAOUARI
Mai 8, 2019
3 minutes
Facile

DeepDotWeb était un grand annuaire des sites onion. Il rassemblait des centaines des sites commerciaux du dark Web – dont les adresses changeaient régulièrement, et aux activités souvent illégales.


Le site Web a été saisi le 7 mai 2019 au cours d’une enquête sur le modèle de financement des propriétaires, dans lequel ils recevaient de l’argent en proposant des liens vers certains marchés du darknet, qui le rémunéraient en retour.

Interface Deep Dot Web

Le FBI, en collaboration avec les autorités de plusieurs pays, a arrêté plusieurs personnes responsable à la gestion de Deep Dot Web, Il a également saisi des domaines affiliés au site.

Deepdotweb.com et son domaine .onion ont été redirigés vers un avis de saisie. Elle affichait un message très explicite, signé du FBI. « Ce site a été saisi », pouvait-on lire en lettres rouges capitales, auprès des logos de l’agence fédérale américaine, mais aussi d’autres organismes.

L’avis a été présenté par le FBI et a mis en évidence les logos d’ EUROPOL et de nombreuses agences de maintien de l’ordre, notamment la British National Crime Agency et l’Office fédéral de police criminelle.

La police israélienne a affirmé que les propriétaires de DeepDotWeb recevaient du bitcoin en échange de liens vers des sites du marché noir. Elle a annoncé également que plusieurs personnes avaient été arrêtées dans une opération internationale, soupçonnées d’être impliquées dans la gestion de ce site, rapporte le journal israélien The Times of Israel.

Deux personnes auraient été arrêtées en Israël, mais d’autres arrestations auraient également eu lieu en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et au Brésil.

Le compte Twitter de la police israélienne a également indiqué que les administrateurs de DeepDotWeb auraient généré des commissions dans le cadre d’une campagne de « marketing d’affiliation ». Les détails concernant cette campagne d’affiliation ne sont pas connus, mais il est possible que les administrateurs gagnent une commission pour chaque vente référée par leur site vers des marchés criminels.