Sur le darknet, vous pouvez facilement trouver de la drogue, des malwares, et virus.  Mais, lorsque vous voyez des forums abordant des sujets sur un virus, on ne pense pas immédiatement à la «maladie infectieuse».

Cependant, le darknet n’échappe pas à la société traditionnelle pour ignorer cette pandémie à laquelle nous nous trouvons confrontés. Ainsi, j’ai récemment observé l’émergence de produits liés aux coronavirus, des discussions, des escroqueries et une hystérie générale à travers le darknet.

Voici quelques exemples en cours liées au COVID-19 trouvés sur ce réseau obscure.

Vendre son sang et sa salive infectés

Vendeur qui vend de la salive infecté par COVID-19 qui est apparue fin février 2020

Jusqu’à présent, j’ai trouvé une seule personne annonçant la vente de COVID-19 en direct. Pour 1000 $, ce vendeur enthousiaste vous enverra une arme à risque biologique sous la forme de salive infecté par COVID-19. La seule bonne nouvelle est qu’il s’agit très certainement d’une arnaque.

Vaccins contre le coronavirus

Certains vendeurs prétendent également avoir accès à une vaccination contre le COVID-19. Dans l’exemple ci-dessous, un vendeur  propose de vendre des vaccins contre les coronavirus  et des capsules pour renforcer ses défenses immunitaires contre le CoronaVirus.

Capture d’écran d’un vendeur sur Tor vendant des «antidotes contre les coronavirus»

Masques anti-coronavirus

Sur les grands marchés noir du darknet, on trouve également des masques chirurgicaux potentiellement contrefaits.

Le prix de ces masques a considérablement varié de ce que j’ai vu.  J’ai trouvé un vendeur qui vend un seul masque pour 342,00 $.

Il existe également  des boîtes de 2 000 masques chirurgicaux pour 6 500 $.

Masques pour coronavirus mis en vente sur le dark web.

Forums et discussions sur le thème du coronavirus

Dans l’ensemble, il me semble que le darknet réagisse de manière assez similaire au reste d’Internet. Il y a une quantité de peur, d’incertitude, de panique, de stress… et de ceux qui sont prêts à en tirer profit.

Prenez cet individu, par exemple, qui profite de l’occasion pour vanter ses comprimés de marijuana comme une étape préventive vers la contraction du virus.

Capture d’écran d’un vendeur sur le darknet tentant de tirer parti de COVID-19 pour vendre son propre produit

Tutoriels qui pourraient vous intéresser