Les failles dans les applications mobile ne sont pas nouvelles, cependant, la plupart de ces failles s’accompagnent d’un geste de la part de l’utilisateur pour qu’elles puissent être à l’origine de pannes mais hier, le site thehackernews a relayé une information pour le moins surprenante. A l’affiche, Whatssap, l’application de messagerie le plus populaire avec 600 millions d’utilisateurs.


Pour faire planter l’application WhatsApp d’un utilisateur, il suffit tout simplement de lui envoyer un message contenant 2000 mots (2Ko taille) avec des caractères spéciaux.

Deux chercheurs en sécurité indépendant basé en Inde, Indrajeet Bhuyan and Saurav Kar, deux adolescents âgés de 17 ans ont démontré dans une vidéo cette vulnérabilité WhatsApp . Ils ont montré que par l’envoi d’un message de 2000 mots (2Ko taille) peut faire planter l’application du récepteur.

Ce qui rend la faille plus grave est que l’on doit supprimer toute la discussion avec la personne qu’on parle afin que WhatsApp fonctionne de nouveau. Selon le duo, cette vulnérabilité a été testé et fonctionne avec succès sur la plupart des versions de système d’exploitation Android. Cepandant,  la faille n’a pas été testé sur iOS, Mais il est certain que toutes les versions de WhatsApp y compris 2.11.431 et 2.11.432 sont touchés par ce bug.