La société Nominium à analysé des milliards de données au travers du DNS pour nous faire un classement des malwares les plus répandus sur les ordinateurs et sur les Smartphones.


Le résultat de cette analyse est impressionnant. La tendance est à la hausse et la plupart des virus et autres trojans ne sont pas reconnus par les logiciels antivirus, du moins lors de leur première infection.
Pour réaliser cette étude, Nominium s’est basé sur les données transitant par 140 des plus grands fournisseurs d’accès au monde, représentant 30% du trafic mondial et 1000 milliards de requêtes DNS par jour.

Les 10 malwares les plus présents sur les ordinateurs

  • Ngrbot/dorkbot
  • Spybot
  • Ramnit
  • Spambot
  • Palevo/butterfly
  • Virut
  • Zeus
  • Sality
  • Conficker
  • Nitol

Ces données sont intéressantes pour montrer les menaces les plus répandues dans le web. On notera la présence dans ce classement du programme Zeus, un cheval de troie, réputé pour sa simplicité d’utilisation, il permet aux cybercriminels de récupérer très facilement de multiples informations sensibles.
L’étude relève aussi un degré de sophistication toujours plus important avec de plus en plus de « bots » qui déplacent le centre de contrôle et de commande dans le cloud.

Malwares sur les mobiles Android

Concernant les malwares touchant les smartphones Android , le Top 5 est le suivant :

• Notcompatible
• Smspacem
• Lena
• Netisend
• Basebridge

Cette étude confirme la présence toujours active d’anciens malwares comme Smspacem, un malware qui change le fond d’écran du téléphone et envoie un SMS à tous les contacts du téléphone. Il y a aussi Notcompatible, un autre malware, classé en premier position qui mérite toutefois une attention particulière puisqu’il se comporte comme un proxy.