Mar 17, 2012
1 heure
Moyen

Tout ordinateur devient un jour la victime d’un pirate informatique ou d’un virus diffusé à grande échelle.
C’est pour cela il faut bien sécuriser votre ordinateur et limiter ses failles.


Pour empêcher les intrusions il faut bien protéger votre système par toutes les moyens soit un par-feu, antivirus et les mises à jour.

Mais cela ne suffit pas ! Il faut aussi augmenter le niveau de protection, fermer les ports inutiles ou critiques, utiliser des logiciels anti-spyware, vérifier si votre ordinateur est un PC zombie et utiliser un VPN pour assurer votre anonymat afin d’empêcher les hackers d’obtenir des informations sur vous : votre localisation géographique, adresse, les mots-clés recherchés, les pages web consultées…

3 astuces pour se protéger contre les hackers

1) Fermer les ports ouverts et inutiles

Le port représente une porte sur votre ordinateur qui permet à un logiciel d’échanger des données avec Internet. Pour fermer un port, il faut donc désactiver le logiciel correspondant.

Pour voir les ports ouverts, allez sur le menu démarrer, cliquez sur Exécuter et tapez cmd pour ouvrir l’invite de commandes. Ensuite, tapez la commande netstat -a

Pour visualiser vos services, cliquez sur Exécuter et tapez services.msc. Et vous pouvez désactivez les services inutiles.

Exemple de fermeture de quelques ports :

  • Le port 445 qui correspond à NetBT : allez sur Exécuter et tapez cmd. Maintenant arrêtez les services « Workstation » et « serveur » en tapant : net stop rdr , puis net stop srv. Sinon, il est possible de les désactiver. Pour cela, cliquez sur Exécuter et tapez services.msc et désactiver ses 2 lignes : Station de travail et Serveur.
  • Le port 500 qui correspond à Internet Key Exchange : dans l’invite de commande (cmd) tapez net stop policyagent.
  • Les ports 137, 138, 139 : dans l’invite de commande (cmd) tapez net stop lmhosts, et désactiver la ligne : Assistance TCP/IP NetBios dans services.msc
  • Le port 5000 est ouvert par défaut par Microsoft. Pour le désactiver: allez dans services.msc et cliquez sur désactiver le service Hote de périphérique universel Plug and Play.

2) Empêcher les hackers à utilisé votre invite de commande

Aujourd’hui à l’aide de Kali Linux, les hackers peuvent trouver les ports ouverts sous votre système, et utiliser les commandes de Windows. C’est pour cela la meilleure façon c’est de désactiver l’accès à l’invite de commande.

Cliquez sur Démarrer et saisissez la commande gpedit.msc et valider par entrée,
On cliquant sur modèle d’administration->Système, Après on va cliquer sur désactiver l’accès a l’invite de commandes pour la configurer.
se-proteger-contre-hacker
Et voila l’invite de commandes est désactivé,et vous pouvez l’activer quand vous voulez l’utiliser en répétant les mêmes étapes précédentes.

3) Vérifiez l’activité de votre ordinateur en votre absence

Si vous n’êtes pas le seul à utiliser votre ordinateur, vous devriez aussi contrôler l’activité sur votre machine.

  • Utiliser BTPROX
    BtProx propose une solution originale pour éviter que des petits curieux ne fouillent dans votre PC en votre absence ? Il vous suffit d’un simple appareil Bluetooth (téléphone, iPod, etc…). Une fois configuré, le logiciel fermera votre session dés que votre appareil ne sera plus dans la portée des champs Bluetooth de votre ordinateur.
  • Utiliser un revealer Keylogger Free
    un keylogger est un programme qui sert à enregistrer les frappes du clavier. En effet vous garderez une trace des conversations et des recherches qui sont réalisées en votre absence sur votre PC. Il est surcroît invisible pour vos victimes.

Enfin, j’espère que vous avez bien aimé cet article, merci de le partager avec vos amis. 🙂