Selon El Watan, un quotidien généraliste algérien, le procès de Hamza Bendelladj, surnommé «le hacker souriant», a été fixé au 5 octobre prochain.


Rappelant que le jeune Algérien de 26 ans est détenu depuis mai 2013 auprès du département de la Justice de l’Etat de Géorgie. Il a été arrêté alors qu’il tentait de transiter par l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok en provenance de la Malaisie. Il aurait piraté des comptes privés dans 217 banques et sociétés financières à travers le monde.

Après une arrestation hypermédiatisée en janvier 2013 à l’aéroport de Bangkok, en Thaïlande, suivie de son extradition en mai de la même année vers les Etats-Unis, on n’a plus entendu parler du hacker algérien.

La justice américaine le poursuit pour 23 chefs d’accusation, notamment pour avoir participé au développement, à la vente et à la distribution du virus SpyEye. Chacun de ces chefs d’inculpation pourrait coûter une peine de 5 à 20 ans et une amende de 14 millions de dollars.

Source