Google condamné par la CNIL et ses homologues européens pour non-respect des lois protégeant les données privées. 
Cette décision fait suite à la modification des règles de confidentialité de Google, effective depuis mars 2012, qui lui permet notamment de combiner « l’intégralité des données qu’elle collecte sur les utilisateurs à travers l’ensemble de ses services ».


Condamné à une amende de 150.000 euros par la Cnil en janvier dernier pour non respect des règles de confidentialité, Google doit afficher la mention de la sanction pendant deux jours sur la page d’accueil du site. Une première.

Résultat, Google vient de mettre en ligne un joli message en page d’accueil qui contient un lien vers la décision officielle.
Par contre la CNIL à oublié que google à des millions d’internautes qui fréquentent le moteur de recherche- 44 millions chaque mois, a tel point que, peu de temps après la mise en ligne du communiqué, l’accès au site internet de la Cnil est devenu impossible.  🙂

google1

cnil

sitedown_cnil

Cette condamnation en une du site est une première dans l’histoire de Google France. La CNIL estime par ailleurs qu’au travers de la soixantaine de services proposés par Google, la quasi-totalité des internautes français sont concernés.