Oct 2, 2013
10 Min
Facile

Dans cet article, je vais vous présenter ceux qui vous surveillent puis je vais vous indiquer leurs objectifs, leur moyens et le type d’informations collectées. Enfin, je vais vous montrer les méthodes et recours à votre disposition pour vous protéger.


Les pirates (ou hackers)

Des individus, généralement autonomes, qui cherchent à s’introduire sur le plus grand nombre d’ordinateurs donnés, beaucoup y vont « pour le sport » d’autres ont des visées beaucoup plus néfastes.

Leurs objectifs

Pénétrer dans votre système pour faire simplement une sorte de tour du propriétaire et prendre le contrôle de votre ordinateur, recueillir des informations confidentielles (numéro de carte de crédit stocké dans un fichier par exemple), pirater un compte Facebook ou applications, détruire des contenus de votre disque dur.

Leurs moyens

Un des outils de prédilection des hackers est une forme de virus nommé cheval de troie. Installé à votre insu sur votre ordinateur, il autorise le pirate à venir très simplement le visiter et y faire ce que bon lui semble. Parmi les outils utilisé par les hackers, il y a zeus: roi des botnet

Comment se protéger ?

Plusieurs mesures s’imposent. En premier lieu, si vous disposez d’une connexion permanente à Internet (ADSL ou câble notamment), installez un pare-feu logiciel (firewall), qui empêchera les tentatives d’intrusion. Nombre d’antivirus gratuit savent éradiquer les chevaux de Troie, profitez-en !

Les fournisseurs d’accès à Internet

Ce sont à leurs ordinateurs que vous vous raccorder pour vous connecter sur le Web.

Leurs objectifs

Croiser des données nominatives avec des comportements de surf afin d’enrichir des bases de données marketing. Ce genre de renseignement se commercialise à très bon prix.

Leurs Moyens

Surtout s’il vous fait passer par un proxy, votre FAI a tous les moyens techniques en sa possession pour enregistrer les éléments de votre navigation. Et l’on ne parlera même pas des mails qui transitent forcément par ses installations. Par ailleurs, les FAI français vont bientôt être légalement tenus de conserver pendant un an les données techniques de chaque connexion Internet (des données dont la définition est entourée du flou le plus total…).

Comment se protéger ?

Difficile. Il faut bien passer par un FAI pour se raccorder à Internet. Donc forcément lui laisser la possibilité de tracer votre navigation. Cependant, il existe une solution pour être anonyme sur le web: l’utilisation du réseau TOR.

Le logiciel Tor fonctionne comme un pont entre vous et le site web auquel vous vous connectez. Le serveur du site web ne verra donc pas qui se connecte réellement, et votre fournisseur d’accès non plus. De plus, l’espionnage sur le réseau par un intru (comme le gouvernement) sera pratiquement impossible. Pour savoir comment utiliser le réseau Tor, je vous invite à lire l’article suivant: comment utiliser TOR et rester anonyme.

 

Votre employeur 

Celui qui vous signe un chèque à la fin du mois pour le travail que vous effectuez !

Ses objectifs

Vérifier que vous faites bien ce pour quoi vous êtes payé plutôt que de surfer sur des sites « chaud », de télécharger des fichiers MP3 ou d’échanger des blagues par Facebook avec des amis. Mais aussi s’assurer qu’aucun secret de l’entreprise ne quitte ses murs.

Ses moyens

Techniquement, il est facile pour l’administrateur du réseau de l’entreprise de surveiller quels sites vous consulter, le temps que vous passer sur Internet, de lire contenu de vos mails ou même de voir ce que vous faites sur votre ordinateur (jouer au lieu de travailler par exemple).

Comment se protéger ?

Tout d’abord en respectant votre contrat de travail : faites ce pour quoi vous êtes payé, pas autre chose ! En outre, votre employeur ne peut légalement établir ce type de surveillance que s’il vous en a préalablement informé par le biais du règlement intérieur de l’entreprise que vous devez avoir signé.

Votre correspondance reste dans tous les cas privée, donc confidentielle. Mais les pièces jointes (fichiers) peuvent être consultées.

Pour protéger vos mails, employez un utilitaire de cryptage  ou, si l’administrateur réseau en interdit l’usage, un outil de stéganographie (qui permet d’insérer un texte dans un fichier image par exemple).

Aux Etats-Unis, les trois quarts des grandes entreprises surveilleraient le surf et les mails de leurs employés. En France, la pratique tend à se répandre. Les mesures prises peuvent aller jusqu’au licenciement.

Mais si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’aurez rien à craindre ! Et sachez que le contenu d’un mail privé ne peut être retenu contre vous.

Sites marchands, de marketing et éditeurs

Les premiers vendent des produits et des services via le Net, les deuxièmes vendent des données comportementales sur les internautes et les derniers sont des logiciels.

Leurs objectifs

Pour les sites marchands et les entreprises de marketing, il s’agit de rassembler un maximum d’informations sur votre comportement en ligne (mais pas seulement là) : habitudes d’achat, type de sites consultés, etc. Cela afin de vous proposer des publicités « ciblées ». Quant aux éditeurs, ils cherchent surtout à savoir si vous ne disposez pas de versions piratées de leurs logiciels.

Leurs Moyens

Cookies, Web bugs, logiciels espions ou « keyloggers », ils sont nombreux, insidieux et dangereux. Tous ces outils ont pour objectif de rassembler des informations sur votre mode de fonctionnement ou votre identité (adresse mail, nom d’utilisateur…) et de les transférer à votre insu à leur destinataire. Et le simple fait de se connecter sur un site peut permettre à son éditeur d’en savoir long sur votre ordinateur et son contenu.

Comment se protéger ?

Tout d’abord en utilisant les services d’un site qui vous autorise à surfer de manière anonyme comme le réseau TOR, le proxy ou encore le VPN. Ensuite en gérant vos cookies, via un logiciel si besoin est également en utilisant un logiciel comme Ad-aware, qui vous débarrassera de tout logiciel espion ou keylogger.

Un pare-feu vous protégera également contre nombre d’intrusions. Et ne pas posséder de logiciel piraté reste le meilleur moyen d’éviter les ennuis avec les éditeurs de ces programmes !

Sinon, ne répondez jamais à un spam: c’est le meilleur moyen pour l’expéditeur de s’assurer de la validité de votre adresse mail… Quant à porter plainte, les chances de retracer l’intrus sont minces.

Grâce aux cookies vos habitudes de surf pratiquement toujours surveillées. Tant que ces informations ne sont pas reliées à des données pouvant sous identifier (nom, adresse, adresse mail…), ce n’est pas trop grave. Dans le cas contraire, attendez-vous à être harcelé de publicités. Si vous possédez des logiciels piratés, l’éditeur tentera certainement de vous inciter à régulariser votre situation.

1 Commentaire

  1. bob

    je rajouterais de naviguer avec le navigateur en mode privé. Ca permet d’effacer automatiquement les cookies et historique