La Turquie a bloqué depuis le 20 mars l’accès à Twitter suite à la publication d’enregistrements d’écoutes téléphoniques mettant le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan en cause dans un scandale de corruption !


Sept jours après le blocage de Twitter, le réseau social était toujours inaccessible dans la turquie. Cette interdiction n’empêche pas les internautes turcs ayant quelques connaissances technologiques d’y accéder. Le nombre de tweets a même augmenté de 138 % depuis le blocage, selon l’agence médias sociaux We are social, citée par The Guardian.

Ironie de la censure. « Il y a eu plus de tweets émis depuis la Turquie qu’il y en avait avant que le gouvernement ne bloque Twitter », selon la porte-parole du département d’Etat américain, Marie Harf.

original.69634.demi

Parmi les outils les plus populaires pour contourner le blocage, l’utilisation d’un proxy, le réseau TOR ou l’utilisation d’un VPN gratuit ou payant qui permet une navigation anonyme. Depuis l’interdiction décrétée par le gouvernement turc, l’usage de TOR a bondi de 25 000 à 41 000 utilisateurs dans le pays en quatre jours — un chiffre qui continue de progresser à raison de 64 % par jour, note le magazine en ligne Motherboard.

S’il reste possible de contourner le blocage via des serveurs proxy et des VPN, Twitter a mis en place dans la nuit un service de secours pour tweeter par SMS. Les clients des opérateurs Avea et Vodafone doivent envoyer «START» au 2444 et ceux de Turkcell au 2555 pour l’activer.

 

Source: (lemonde.fr)