Le webdesigner est  un professionnel spécialisé dans les médias Web et plus particulièrement dans la conception d’interfaces de navigation (site internet, intranet, applications en ligne).


Dans cet article, vous allez découvrir comment devenir un webdesigner et quelles sont les erreurs que la plupart des webmasters et webdesigners commissent lors de la création du thème de leurs sites web.

 1. Ce qu’il faut pour devenir un Webdesigner :

a. Être passionné:

La chose la plus importante pour devenir webdesigner, c’est d’être vraiment passionné par le web et l’art graphique, et pas seulement pour trouver un job et remplir votre CV.

b. Créatif
Le webdesigner se tient au courant des tendances, de l’actualité artistique et culturelle… Il doit être doté d’une bonne culture générale et d’une sensibilité graphique et visuelle.

c. Choisir les bonnes couleurs

Avant tout il faut savoir que le professionnel en webdesign n’utilise que trois couleurs au maximum. Et pour réussir à choisir les couleurs de son site internet sans y passer trop de temps, voici 2 outils gratuits et en ligne qui permettent de décider quelle nuance utiliser dans votre charte graphique.

  • Adobe KulerKuler est un outil développé par Adobe, qui vous permet de générer une palette de plusieurs couleurs à partir d’une couleur, d’une photo ou d’un mot-clé. Si vous possédez une photographie ou une image, vous l’uploadez sur le site et l’outil est capable d’afficher instantanément les couleurs et les tons qui ressortent le plus de votre image et qui s’accordent le mieux les unes entre elles. Si vous ne possédez pas d’images et que vous désirez créer une palette, sélectionnez alors une teinte et Kuler vous indique les teintes qui correspondent le mieux et que vous pouvez utiliser pour votre site internet.
  • COLOURlovers : Colourlovers est un site communautaire qui permet le partage de palettes de couleur, motifs et nouvelles tendances. C’est un site qui vous aide à trouver les bonnes couleurs pour mettre en scène votre site web. Il offre principalement des palettes composées généralement de 5 couleurs qui sont censées être harmonieuses entre elles. Ces palettes sont proposées par les utilisateurs eux-mêmes et vous pouvez voter pour celles que vous préférez.

d. Les logiciels et outils.

Le webdesigner doit maîtriser tous les domaines de l’animation comme les designs en flash, la manipulation d’image comme Illustrator et Photoshop.

  • Photoshop : l’outil essentiel pour la retouche d’images, ses principales fonctionnalités c’est la création d’images, retouche des photos avec fonctions intelligentes…
  • Illustrator : beaucoup de Webdesigners travaillent carrément leurs maquettes avec Photoshop, mais les meilleurs d’entre eux utilisent Illustrator, beaucoup plus flexible, et beaucoup plus orienté mise en page.
  • Indesign: très utile pour la création et la mise en page de dossiers, PDF, catalogues print, montages d’affiches et tout autres documents qui sont destinés à l’impression.

e. Apprenez HTML et le CSS.

Après avoir maîtrisé les deux logiciels essentiels, l’étape suivante consiste à rendre votre maquette graphique fonctionnelle. Et pour cela, il vous faudra vous mettre au XHTML et au CSS (et bientôt, si ce n’est maintenant aussi, au HTML 5 et au CSS3).

 2. Les erreurs à ne pas commettre :

Suivez ses quelques astuces pour les éviter.

a. Une qualité d’image médiocre

Une image permet d’apporter des informations supplémentaires au texte, c’est pour cela il est déconseillé d’agrandir une photo au-delà de sa taille réelle.

b. Lisibilité du texte

Vos phrases doivent être bien construite, la typographie ne doit pas être compliquée, la taille doit être appropriée. L’utilisation de différentes tailles de texte est nécessaire. Alors si un texte est trop petit, il sera tout simplement zappé par le lecteur qui ne fera pas l’effort de plier les yeux pour lire votre article.

c. Mauvaise résolution d’écran

La résolution d’écran des visiteurs est la première préoccupation des webmasters qui mettent en place le design de leur site.

1 Commentaire

  1. wissal

    Être passionné je pense que c’est le mot qui fait tourner la machine. SI il n’y a pas de passions, il n’y a pas d’idées pas de créativité.