C’est ce que vient d’expliquer Clubic. En fait, en 2009 Apple à demander que l’entreprise mexicaine spécialisée dans les télécoms cesse d’utiliser la marque iFone afin de parer à toute confusion pour le consommateur.


Mais le 25 octobre, une Cour d’appel au Mexique a rejeté la demande d’Apple et d’après plusieurs médias, le géant américain perd le droit d’utiliser le mot « iPhone » sur le sol mexicain.

Or, d’apres The Verge, tout serait en fait parti d’une confusion sur les déclarations de l’avocat d’iFone auprès du média El Universal.

Selon Clubic, le dépôt de marque n’est pas si simple, et dépend de plusieurs classes : le mot Apple a été enregistré dans la classe 9, réservée aux ordinateurs, logiciels, appareils photo et téléphones mobiles.

Pour protéger sa marque iPhone, la société Apple a logiquement essayé de l’enregistrer dans le plus de classes possible.

Problème : la société mexicaine iFone a enregistré sa marque dans la classe 38, réservée aux services de télécommunications, et convoitée par Apple lequel a déjà enregistré son smartphone au Mexique dans les classes 9 et 28.

En 2009, les avocats d’Apple ont considéré que l’entreprise mexicaine n’utilisait pas assez activement la marque iFone dans le cadre de la classe 38, et ont porté plainte pour tenter d’obtenir son annulation, afin de pouvoir déposer leur marque et en jouir librement dans le pays. Mais la société iFone, qui a déposé son nom en 2003, s’est opposée à cela, a réussi à démontrer au tribunal qu’elle en faisait une utilisation commerciale, justifiant la classe 38, et a donc obtenu gain de cause.

Donc Apple a simplement perdu l’enregistrement de son Iphone dans la classe 38, ce qui ne l’empêche pas de continuer à le vendre sur le sol mexicain.