Deux jeunes garçons âgé de 14 ans passionnée par la sécurité informatique ont réussi à pirater le guichet automatique d’une succursale de leur ville Winnipeg Canada.


Matthew Hewlett et Caleb Turon,ont trouvé en ligne un ancien manuel de l’opérateur qui expliquait comment utiliser le guichet en mode opérateur.

Mercredi dernier, ils se sont rendus au guichet de la BMO, situé sur la rue Grant, à Winnipeg, pour voir s’ils seraient capables de pirater le système du guichet.

«On croyait que ce serait amusant d’essayer, mais on ne pensait pas que ça allait marcher», a dit Matthew, en entrevue.

Apres avoir réussi à accéder au mode opérateur, ils ont aussi trouvé le bon mot de passe à six chiffres à leur premier essai, en utilisant simplement un mot de passe par défaut fréquemment utilisé dans d’autres systèmes.

Les deux arçons sont immédiatement entrés dans la banque pour avertir les responsables que le système n’était pas sécuritaire.

Les employés ont d’abord cru que les jeunes rapportaient une fraude sur leurs cartes de débit. Les garçons ont alors expliqué qu’ils avaient réussi à accéder au mode opérateur du guichet. Personne ne les a crus.

«J’ai alors demandé à l’employé s’il nous permettait de le prouver. Il a répondu oui, en ajoutant qu’il ne croyait pas que nous allions être capables», a raconté Matthew.

Les jeunes pirates sont retournés au guichet et, sans difficulté, ils en ont repris le contrôle.

«J’ai imprimé des documents indiquant la somme d’argent que contient le guichet, le nombre de transactions qui ont été effectuées pendant la journée, la somme que le guichet a gagnée en frais supplémentaires, a expliqué Matthew. J’ai ensuite trafiqué les chiffres et j’ai changé la somme des frais supplémentaire à un cent.»

pirate-canada-garcon

Les garçons ont poussé la plaisanterie jusqu’à changer le message d’accueil «Bienvenue au guichet BMO» par «Allez-vous-en! Ce guichet a été piraté!»

Avec leurs documents en main, les deux ados ont été reçus par le directeur de la banque. Ce dernier, après avoir lu les documents, a contacté le bureau central de sécurité.

Dans un courriel adressé à l’Agence QMI vendredi, le directeur des relations médias de BMO, Ralph Marranca, a expliqué que la haute direction était au courant de ce qui s’était passé dans la succursale de Winnipeg et que des nouvelles mesures avaient été mises en place pour renforcer la sécurité des guichets.

Source