Adblock pour ceux qui ne connaissent pas est une extension gratuite et open source de blocage des publicités qui est disponible pour différents navigateurs Web. Elle permet de bloquer les publicités mobiles, les vidéos sponsorisées, les bannières, les notifications ou même les publicités présentées en HTML5.


Le service de blocage de publicité Adblock, qui revendique 40 millions d’utilisateurs, annonce avoir vendu sa société à une mystérieuse société.

Cette nouvelle a été annoncée sur un message pop-up et juste en dessous, en petits caractères, Michael Gundlach annonce qu’il a vendu Adblock : « Je vends ma compagnie ». Mais le plus étrange, c’est que personne ne sait à qui Michael Gundlach a vendu son service de blocage de publicités, ni à quel prix.

adblock_michael_gundlach

Message de Michael, créateur d’Adblock

Attention, il ne faut pas confondre AdBlock (USA, jusqu’ici détenu par la holding BetaFish de Michael Gundlach) et Adblock Plus (exploité par la société allemande EyeO dirigée par Till Faida).

Certains internautes suspectent que l’acheteur de Adblock soit EyeO, l’entreprise qui propose le logiciel Adblock Plus et qui est à l’initiative du programme Acceptable Ads auquel Adblock va participer.

Ce programme consiste à laisser passer, par défaut, certaines publicités jugées conformes à certains critères définis par Eyeo, l’entreprise derrière AdBlock Plus.

Par contre selon les sources de Business Insider, il ne s’agirait pas non plus de cette entreprise, même si EyeO est très « ravi d’accueillir Adblock dans le programme Acceptable Ads ».

Je me demande si les internautes continueront à faire confiance à Adblock alors que celui-ci n’appartient plus à son créateur mais à une mystérieuse société.